Home + +Économie + Un adolescent devient millionnaire grâce au bitcoin

Un adolescent devient millionnaire grâce au bitcoin

Eric Finman est un jeune américain résidant dans l’Idaho. Lorsqu’en 2011, sa grand-mère lui offre 1000 dollars pour Noël, il décide d’investir cette somme dans l’achat de bitcoins, la monnaie virtuelle numérique. A l’époque un bitcoin ne vaut que 12 dollars.

Quelques années plus tard, le cours du bitcoin s’envole et le pactole de l’adolescent s’élève désormais à 100.000 dollars. Il n’a que 15 ans et décide de créer une start-up nommée Botangle spécialisée dans l’apprentissage en ligne, qu’il revend plus tard à un investisseur. Celui-ci lui propose de le payer soit en dollars, soit en bitcoins, et c’est une fois de plus vers cette crypto monnaie qu’il se tourne.

Il passe alors un deal avec ses parents, s’il devient millionnaire à l’âge de 18 ans, il ne sera pas obligé d’aller à l’université, challenge qu’il vient de remporter puisque son portefeuille numérique dépasse aujourd’hui le million de dollars. Une belle revanche pour celui dont les professeurs prédisaient un avenir en tant qu’employé de fast-food…

Lire aussi

« Inside PSG » :
 L’expérience immersive inédite au coeur du Parc des Princes

Le Paris Saint-Germain lance INSIDE PSG, une aventure immersive qui inaugure pour la première fois …

2 comments

  1. A big asshole paid just for a shameful AD would u pay for that shit

  2. Le prix du bitcoin, cette crypto-monnaie qui n’existe que sur internet, a dépassé 10 000 dollars. C’est plus de dix fois sa valeur d’il y a un an.

    Conçu au départ pour opérer des levées de fonds en dehors des banques, elle est devenue l’objet spéculatif à la mode dont ce sont emparés désormais des fonds d’investissement. Toujours alléchées par de nouveaux objets de spéculation, les grandes banques s’y intéressent de plus près voulant profiter de l’envolée des prix. Avant que cette nouvelle bulle explose ?

    L’un des plus grands banquiers de la planète, le PDG de JP Morgan a déclaré que c’était une escroquerie Mais ce n’est pas cela qui va arrêter les spéculateurs s’ils flairent l’argent facile à court terme. « Après nous le déluge » a toujours été leur devise.

Laisser un commentaire