Home + +International + Des autocollants de prêts entre voisins relancent la convivialité en Suisse

Des autocollants de prêts entre voisins relancent la convivialité en Suisse

des_autocollantsmalinspourencouragerlespretsentrevoisins

En Suisse, un projet appelé Pumpipumpe (Prête moi ta pompe à vélo en suisse allemand )encourage les voisins à établir un sens de la communauté en plaçant des autocollants sur les boites aux lettres pour indiquer aux voisins ce que vous avez à prêter.

L’initiative a d’abord été mise en place pour indiquer aux cyclistes quelle maison possédait une pompe s’ils crevaient un pneu. Aujourd’hui, cela va bien au-delà. Les personnes qui souhaitent participer indiquent sur leur boite aux lettres ce qu’ils veulent partager avec leurs voisins: tondeuses, jouets, wifi, etc.

Pour chaque objet que l’on accepte de prêter, de la perceuse à l’appareil à raclette, on colle l’autocollant correspondant sur sa boîte aux lettres. Dans un immeuble, cela permet d’avoir une vue d’ensemble de ce que les autres ont à partager. L’idée a germé du constat qu’en ville, la timidité empêchait souvent d’aller frapper chez ses voisins pour demander un service. Afficher sa volonté de prêter permet d’encourager les échanges.
Comment dénicher les stickers malins? Il suffit de les commander sur le site web trilingue Pumpipumpe.ch (en français, allemand ou italien). Les Suisses peuvent les obtenir gratuitement.Pour les commandes vers la France, il faut s’acquitter de 4 euros de frais de port.

Les pictogrammes disponibles couvrent les outils de bricolage et de jardinage, des ustensiles de cuisine, des livres, des jeux de société ou un accès Wi-Fi, par exemple.  Les adeptes peuvent aussi suggérer de nouveaux objets à ajouter à la liste de prêts.

Un exemple de solidarité et de convivialité qui pourrait faire des émules en France !

Lire aussi

Photo

Une hôtesse de l’air devient photographe officielle de sa compagnie

Molly Choma est passionnée par la photographie depuis sa plus tendre enfance. Alors en sortant …

%d blogueurs aiment cette page :