Accueil +Écologie Bientôt des LED « intelligentes » sur les autoroutes belges

Bientôt des LED « intelligentes » sur les autoroutes belges

crédit photo : pixabay.com
crédit photo : pixabay.com

Réputée pour ses lampadaires qui consomment beaucoup d’énergie, la Wallonie (région belge) a fait un nouveau pari sur l’éclairage de ses autoroutes. Elle devrait remplacer plus de 100 000 ampoules de ses lampadaires par des LED intelligentes.

 

Grâce aux installations du projet baptisé « LuWa » (nom de la société en charge de l’opération), la Wallonie s’apprête à réinventer l’éclairage de ses autoroutes. En effet, le   « plan lumières 4.0 » vise à moderniser le réseau de lumières sur au moins 2700 kilomètres des autoroutes wallones. Le but de cette opération, répondre à plusieurs enjeux.

Dans un premier temps, la région veut réduire sa consommation d’énergie trop importante. Une consommation annuelle de l’éclairage autoroutier estimée à environ 3.500 kWh/an : l’équivalent de 25 000 ménages. Pour changer ces habitudes                   « énergivores », la société LuWa va remplacer au moins 110 000 ampoules à sodium sur les autoroutes. À la place, des LED. De quoi faire « diminuer leur consommation d’énergie d’au moins 76% » d’après la société en charge du projet.

 

Un système connecté 

Par ailleurs, les fameuses LED seront équipées d’une technologie, appelée « dimming ». Technologie qui permet de contrôler à distance les niveaux d’intensité lumineuse en les programmant de façon graduelle. « À partir de 22 heures, un premier palier de gradation baisse la luminosité de 30%. À minuit, un second la baisse à 50%, avant de remonter à 100% à partir de 6 heures du matin » explique Constant Winckel, directeur de LuWa digital et innovation.

Néanmoins, en plus de la programmation, il sera tout à fait possible de prendre le contrôle à distance de ces nouvelles lumières. De ce fait, cela permettra de s’adapter aux conditions de trafic et de pouvoir abaisser ainsi la puissance et l’intensité lumineuse durant la nuit notamment.

Résultat, de véritables LED « intelligentes » qui sont d’ailleurs multi-fonction. En effet, ces LED pourront aussi devenir des outils de prévention pour les automobilistes sur certains dangers. « En cas de circulation à contre-sens, le système pourra par exemple avertir l’automobiliste en clignotant » souligne Constant Winckel.

Avec ce projet d’environ 600 millions d’euros sur 20 ans, la Belgique est sur le point de créer le premier réseau autoroutier connecté d’Europe. Reste à voir si ses voisins suivront la même marche.

Article précédentOscar : le documentaire sur la résistante “Colette” disponible en ligne
Article suivantPS5 : Une nouvelle vague de production de console à venir