Accueil +Société Les “cafés joyeux”, qui emploient des personnes handicapées, se développent en France.

Les “cafés joyeux”, qui emploient des personnes handicapées, se développent en France.

café joyeux

Ouvert à Rennes en 2014 puis à Paris, les cafés joyeux aident les personnes en situation de handicap en leur offrant un travail en milieu ordinaire. 100% des bénéfices sont réinvestis dans l’ouverture de nouveaux coffee-shops.

Et l’expansion se poursuit puisqu’un nouveau café ouvrira le 2 mars à Bordeaux suivi par une nouvelle adresse parisienne le 9 mars. Au total, 50 équipiers joyeux travailleront au sein des 5 établissements.

Créé par Yann et Lydwine Bucaille Lanzerac, cet établissement est l’aboutissement d’un projet associatif lancé en 2012 à Dinard autour d’un catamaran. En 6 ans ils ont réalisé plus de 400 sorties en mer avec des personnes en souffrance, handicapées mentales, mais aussi des exclus, des malades, des prisonniers, prostituées ou réfugiés.

Ces rencontres hors du commun ont déclenché pour Yann et Lydwine une prise de conscience sur la précarité professionnelle, particulièrement chez les jeunes en déficience intellectuelle. Ce fut le point des départ de Joyeux dont la devise est « on devient fort quand on accepte sa vulnérabilité ».

Et à l’occasion de la conférence nationale du handicap qui débute ce mardi, les serveurs des cafés joyeux assureront le service à l’Élysée. Une reconnaissance qui salue le professionnalisme de ces équipes.

Pour soutenir les cafés joyeux, commandez votre café sur leur site.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici