Home + L'ÉDITO + + Édito Du 18 Octobre 2013 Par Annnie Lemoine

Édito Du 18 Octobre 2013 Par Annnie Lemoine

Annie Lemoine est journaliste télé et radio, tour à tour présentatrice, éditorialiste ou chroniqueuse. Elle est également réalisatrice de documentaires et l’auteur de 7 romans dont le dernier « Des jours parfaits » sorti en mai.

Osons l’intelligence !

Sur un bateau, à mon premier mariage gay, la fête qui suivait, j’ai retrouvé par hasard deux grandes pro de l’info : Guilaine Chenu, rédactrice en chef d’Envoyé spécial et Laurence Haïm, correspondante aux Etats Unis à la prestigieuse “White house” pour Canal+ et itélé la chaîne d’info du groupe.

Nous nous connaissons depuis des années, pas vraiment bien mais je crois pouvoir dire qu’une estime réciproque nous lie et nous donne envie de nous parler lorsque nous nous croisons.
Nous étions donc toutes les trois à deviser légèrement en passant sous les ponts éclairés de Paris, une coupe de champagne à la main, le monde pouvait bien être secoué de convulsions, tremblements de terres, cyclones, crashs, attentats et autres (mots interdits ici, désolée !), Paris était une fête, nos amis heureux et l’heure était, vous l’avez compris, aux succulents petits fours de chez Lenôtre et au papotage.

journalistes

Laurence évoquait, des étoiles dans les yeux, le merveilleux couple Obama (en plein shutdown mais ça allait bientôt s’arranger), Guilaine se félicitait d’être sur un îlot respectable relativement épargné par l’ambiance morose qui règne à France Télévisions, quant à moi, je les écoutais en suivant des yeux les jeunes rugbymen qui avaient envahi le dancefloor avec ferveur, oui, la France de demain… ;-)

“Mais toi, t’aimerais faire quoi à la télé ?” me demanda sans sommation Laurence. Hein ? Quoi ? Moi ? Moi qui après 15 années d’info au quotidien (radio et télé) ai lâchement quitté le navire parce que je ne me sentais plus étanche. Oui, rewind. Vers la fin du siècle précédent, un xième crash d’avion ajouté à la guerre entre israéliens et palestiniens qui me semblait éternelle, avaient eu raison d’une vocation sans doute mal enracinée. J’avais beau être entourée de clowns talentueux à “Nulle part ailleurs”, balancer tous les jours une petite info sympa en fin de journal, varier les ouvertures, traquer les infos les plus légères pour les mettre à la Une les soirs où l’actu me le permettait, je voulais m’éloigner du News au quotidien. Il me minait. J’avais la sensation de m’assécher. Et lorsqu’on m’avait proposé de passer un casting pour le 20 heures, j’avais d’abord dit non. L’exercice me paraissait plat, ennuyeux, répétitif. Et pour tout dire, sans risque. Huilé.

Mon voyage dans le pittoresque monde de la télé commença…
En septembre dernier, la télé est venue me rechercher, Hanouna, l’enfant terrible de D8. Il y a sur ce plateau, une énergie, quelque chose qui circule et envahit le salon de plus d’un million de personnes tous les soirs. Le registre est léger, on parle des émissions de télévision, de ceux et celles qui la font, l’esprit potache règne.

Alors, elle attend Laurence et vous aussi j’espère si vous avez lu jusque là…

Que faire à la télé ? Je lui ai répondu la révolution ! Comme Mourousi avait en son temps changé le 13 heures, révolutionner le 20 heures ! Péter les cloisons façon Damidot, multiplier les directs, virer les faux experts sur fond bleu, autant d’intervenantes que d’intervenants et… et en allant vite (Eric Angioletti co-fondateur de ce site qui m’a demandé un édito est au désespoir) changer l’info. Yes, we can !

Ca ronronne et ça s’aggrave, les gars, les filles ! Arrêtons de piocher toujours dans le même bocal ! Bien sûr, il y a des drames, il y aura toujours des drames, mais ne doit-on pas être capable dans ce joli carrefour de montrer avant toutes choses un monde qui se transforme, qui avance, dans lequel, au passage, de plus en plus de femmes agissent en ce sens, oui, pour un monde meilleur ! Il ne s’agit pas de repeindre le monde en rose mais… Ce que l’on demande à un journal le soir à la télévision, c’est de nous faire comprendre le monde ! (Et pas seulement de nous dire ce qui s’est passé -pire ou pas pire – puisqu’on le sait déjà, autres écrans obligent.)

Alors, qui s’y attaque ? Moi, j’aimerais que la terre s’arrête pour comprendre… Qu’un journal me le fasse croire en tout cas, pas vous ?

Et n’oublions jamais que l’on devient ce que l’on voit. Danger. A mal nourrir les téléspectateurs, on risque de les perdre dans les isoloirs… Osons l’intelligence.

En attendant, traînez par ici… Y a de bonnes ondes !

 

Lire aussi

“La pensée positive n’est pas un leurre !” L’édito de Catherine Bensaid

Catherine BENSAID est psychiatre et psychanalyste.Elle est également écrivain . Son dernier livre « Libre …

%d blogueurs aiment cette page :