Accueil +Écologie Elle fabrique des shorts de sport …en bois !

Elle fabrique des shorts de sport …en bois !

crédit photo : pixabay.com
crédit photo : pixabay.com

Voilà la démarche écoresponsable qu’a choisie une entrepreneuse de Chambéry. Avec sa marque « So Ride Wear », elle vient tout juste de développer un short en fibre de bois.

La marque de vêtements « Outdoor » a vu le jour en 2019. Sa créatrice, Fabienne Petetin a complètement dérivé de son activité de dentiste. Elle s’est alors lancée dans une nouvelle expérience : fabriquer et vendre des vêtements de sport en extérieur un peu particuliers.

Ecoresponsable, la Chambérienne s’est mise à imaginer des vêtements fabriqués à partir de fibres de bois. Son objectif à l’origine, est de respecter l’environnement à la maison pour sortir faire du sport. « J’ai commencé à faire des vêtements de vélo pour ma famille et pour moi parce que je n’arrivais pas à m’habiller confortablement » confie-t-elle.

Au fur et à mesure, son concept plait et les commandes arrivent : So Ride Wear est né. « Créons ensemble les vêtements de sport de demain », voilà le slogan que l’on peut retrouver sur le site de la marque. Nouvel objectif alors pour Fabienne :satisfaire une clientèle bien précise. « Ils (ses clients) ne cherchent pas la performance mais le confort et se tournent vers des matières organiques » confie le fondatrice de So Ride Wear.

crédit photo : @soridewear / instagram
crédit photo : @soridewear / instagram

Sa dernière nouveauté, un short composé à 98% de fibres Tencel (à partir de bois d’eucalyptus). Ces fibres sont fabriquées par une entreprise autrichienne et la matière est ensuite exportée en Turquie pour être tissée. Dernier voyage pour les rouleaux de tissu direction l’atelier de Fabienne à Chambéry.

Et résultat, des vêtements qui se fabriquent « quasiment à la commande » dans une       « démarche éthique » pour pouvoir garder « peu de stock », explique-t-elle. Au total, les fameux shorts sont vendus 79 ou 89 euros (selon leur longueur). Voilà un concept qui reste aussi insolite que responsable.

Article précédentLe Festival de Cannes s’engage pour l’environnement
Article suivantUne start-up invente un vrai tatouage éphémère sans risque pour la peau.