Accueil +Santé Une étudiante fait une découverte primordiale dans la recherche sur le cancer

Une étudiante fait une découverte primordiale dans la recherche sur le cancer

Caitlin Miron étudie la chimie à l’université de Queen au Canada. À 28 ans, lors d’un stage à l’institut Européen de Chimie et de Biologie à Bordeaux, elle a découvert un composé qui permettrait de désactiver les cellules cancéreuses en stoppant leur prolifération.

L’étudiante définit cette molécule comme une sorte de super glue qui empêche les cellules malades d’atteindre la section de l’ADN où elles pourront se développer et se propager.

Cette découverte pourrait être appliquée à d’autres maladies, comme le VIH. Selon Caitlin Miron, la commercialisation de ce traitement pourrait intervenir d’ici 8 ans.

5 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here