Extraordinaire : un tétraplégique marche à l’aide d’un exosquelette.

Un vent d’espoir souffle pour chaque personne qui souffre de problèmes de mobilité, ce qui en France concerne plusieurs milliers de personnes.

Les résultats du projet Brain Computer Interface, développé au centre de recherche grenoblois Clinatec, ont été publiés hier, jeudi 3 octobre 2019 dans The Lancet Neurology.

Pour la première fois, un homme atteint de tétraplégie a réussi, grâce à un exosquelette 4-membres, contrôlé par sa pensée, à se déplacer.

L’équipe française du Professeur émérite, Alim-Louis Bendabid accompagnée de Stéphan Chabardès de Clinatec, ont crée Wimagine(R).

Il s’agit d’un dispositif, qui permet de recueillir les signaux cérébraux, au niveau du cortex sensori-moteur, émis lorsque l’homme veut effectuer un déplacement. Il permet de traduire en temps réel des signaux préalablement décodés en commandes motrices vers l’exosquelette.

Plus simplement, l’exosquelette est actionné grâce à cet implant cérébral qui décode les ordres moteurs du cerveau.

Cette prouesse technologique française est un remarquable progrès.

Pour le Professeur Bendabid :  » ces résultats valident la preuve de concept du pilotage d’un exosquelette 4-membres spécifique «  .

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici