Accueil +Écologie Hérault : l’âne au coeur d’un projet pour recréer du lien entre...

Hérault : l’âne au coeur d’un projet pour recréer du lien entre l’homme et son environnement

Installé dans un petit hameau sur les hauteurs de Faugères, Patrick Joseph vit entouré de ses 3 ânes de Provence – Iris, Lego et Jakadi.

Ânes

Cet éducateur spécialisé auprès d’adultes en situation de handicap est convaincu depuis son enfance du bienfait du contact entre l’homme et l’animal. Sa rencontre avec les ânes fut une véritable révélation. Cet animal est à la fois doux, câlin, et très joueur. Il est également très sociable et proche de l’homme. C’est pourquoi il s’est tourné vers l’association « Médi’âne » pour se former à la médiation asine. Au cours de cet apprentissage, il a pu enrichir son regard d’éducateur spécialisé en échangeant avec des psychologues, médecins et psychomotriciens qui portent des projets similaires.

Son projet baptisé « TerrÂn’Hom » vient concrétiser ce désir d’accueillir des personnes qui ressentent le besoin de se reconnecter à la nature et plus largement à l’humain. Il comprend plusieurs axes qui se complètent, dont les acteurs principaux sont les ânes mais également des chevaux.

  • Des séances de médiations seront proposées avec des ânes et des poneys. un parcours de motricité et un jardin sensoriel complèteront cette expérience.
  • Des balades seront également au programme afin de découvrir la faune, la flore et le patrimoine de la commune de Faugères.
  • Un grand cortège artistique aura lieu chaque année accompagné par les ânes, afin de découvrir les villages de la région. Des histoires seront contées sur les places des villages afin de perpétuer la tradition orale des territoires agricoles.

Si vous souhaiter soutenir ce projet, rendez-vous sur ce lien. En échange de votre participation vous pourrez, en fonction du montant, participer à une balade avec un âne, découvrir le troupeau, ou repartir avec un panier fermier.

Article précédentLondres : plus de 3 millions d’euro pour planter des milliers d’arbres
Article suivantIl crée un musée de statues sous-marin pour empêcher la pêche illégale