Accueil +Sport « Sur la route des rêves », l’association de sportifs pour la bonne cause

« Sur la route des rêves », l’association de sportifs pour la bonne cause

Des amis passionnés de sport se sont lancés un défi très spécial. Gravir à vélo le Mont Ventoux, dans le Vaucluse, sur ses trois versants. Le but ? Récolter des fonds au profit de l’hôpital américain de Reims.

Fin 2021, l’association Sur la route des rêves voit le jour. Elle est animée principalement par une chose : le sport et l’action caritative . Quatre amis la composent, Margaux, Matis, Quentin et Maxime.

Margaux, 20 ans et étudiante en médecine, nous raconte comment s’est développée l’association. « On s’est rencontré alors qu’on était dans l’équipe de triathlon du lycée Jules Verne de Château-Thierry. On aime beaucoup le sport en général. Alors on s’est dit que si notre passion pouvait servir à des causes caritatives, pourquoi ne pas lancer notre propre projet ».

L’association a  été propulsé par Quentin, qui en est le fondateur. Celui-ci avait déjà réalisé le tour de Suisse à vélo l’an dernier au profit de l’association Le Petit Prince.

Margaux avait elle participé à une activité caritative en lien avec la faculté de médecine de Reims. Mais en faisant aujourd’hui partie de l’équipe de la route des rêves, sa passion pour le sport lui permet de réaliser les projets qu’elle souhaite sans restrictions.

Le choix de l’hôpital de Reims ne s’est pas fait par hasard . « On a fait nos études à Reims. Alors on voulait faire quelque chose de local, et aider les enfants. On a donc choisi d’aider le service de néonatalogie de l’hôpital qui a besoin d’être réaménagé », raconte Margaux.

Le « défi des cinglés » comme ils l’appelent aura lieu en juillet. L’occasion pour les membres de l’association de se préparer physiquement à l’ascension, mais aussi de trouver des sponsors et des partenariats. Un équipementier de vélo leur a déjà fourni des lunettes, les tenues ont été données par Groupama.

Nous vous tiendrons au courant de l’avancée de cette belle initiative .

 

 

Article précédentRESAP, la marque de recyclage bouscule les codes du textile
Article suivantLes coraux marins pourraient aider à lutter contre le cancer