Accueil +Santé Intelligence artificelle : une nouvelle application pour détecter les cancers de la...

Intelligence artificelle : une nouvelle application pour détecter les cancers de la peau

Google

Google va lancer une nouvelle application qui aidera les utilisateurs à repérer des centaines d’affections cutanées.

“Derm Assist” sera lancé en Europe cette année. 2 milliards de personnes dans le monde souffrent d’affections cutanées allant de l’acné au mélanome. Les utilisateurs téléchargeront des photos de leur épiderme qui seront analysées grâce à une intelligence artificielle. Le service sera gratuit pour tous les utilisateurs de Google.

L’outil n’est pas destiné à donner  un diagnostic. Mais plutôt d’amener l’individu à prendre rendez-vous avec un spécialiste si besoin. Le lancement fait suite à trois ans de développement au sein de l’entreprise. Google a choisi la dermatologie comme sa première cible pour les soins de santé axés sur l’IA en raison du grand nombre de personnes touchées par des affections cutanées. Environ 10 milliards de recherches Google sont effectuées chaque année sur des problèmes de peau, d’ongles et de cheveux, et des études ont montré que les gens ne se diagnostiquent correctement que dans 13% des cas.

Le système “Derm Assist” est basé sur un algorithme d’apprentissage automatique formé sur plus de 16 000 cas de dermatologie réels. Selon une étude, l’outil est capable d’identifier les affections cutanées aussi précisément que les dermatologues certifiés aux États-Unis. Certaines des informations fournies aux utilisateurs seront examinées par des dermatologues humains. Si un utilisateur mentionne des symptômes alarmants, comme une incapacité à respirer, des alertes supplémentaires lui conseilleront de consulter immédiatement un médecin.

Pour éviter une erreur de diagnostique notamment en cas de cancer de la peau, l’algorithme a été conçu pour être prudent dans sa prise de décision.

Enfin pour résoudre les problèmes de confidentialité concernant les données de santé des utilisateurs, Google a déclaré qu’il n’utiliserait pas les images téléchargées pour cibler la publicité. Les images pourront être conservées afin de perfectionner l’algorithme mais uniquement si les utilisateurs donnent explicitement leur permission.

(Photo : Hebi B. / Pixabay)