Accueil +Culture Journée mondiale des abeilles : une entreprise française innove

Journée mondiale des abeilles : une entreprise française innove

abeilles

La journée mondiale des abeilles le 20 mai prochain est l’occasion de rappeler l’importance des abeilles dans la biosurveillance. BeeGuard, une entreprise toulousaine créée par Christian Lubat permet de suivre à distance l’activité des abeilles grâce à des capteurs GPS et des balances connectées, dont les données sont traitées grâce à l’Intelligence Artificielle.

Ces capteurs permettent ainsi une mesure qui va permettre de cibler les actions à mettre en place pour rééquilibrer l’environnement (engagement et action de compensation, aménagements paysagers…), prouver l’impact favorable des actions pour la biodiversité, quantifier le bol alimentaire disponible pour les pollinisateurs, évaluer l’impact des pratiques environnementales et valoriser & partager les efforts de ces acteurs engagés.

BeeGuard équipe actuellement plus de 4 000 ruches en France et à l’étranger, la société est en cours de financement participatif.

Bee engaged ! Journée mondiale des abeilles

Les abeilles et autres pollinisateurs, tels que les papillons, les chauves-souris et les colibris, sont de plus en plus menacés par les activités humaines.

La pollinisation est pourtant un processus fondamental pour la survie de nos écosystèmes. Près de 90% des espèces de plantes à fleurs sauvages du monde dépendent de la pollinisation animale, ainsi que plus de 75% des cultures vivrières mondiales et 35% des terres agricoles.

Pour sensibiliser à leur importance, aux menaces auxquelles ils sont confrontés et à leur contribution au développement durable, l’ONU a désigné le 20 mai comme Journée mondiale des abeilles.

L’objectif est de renforcer les mesures visant à protéger les abeilles et autres pollinisateurs, ce qui contribuerait de manière significative à résoudre les problèmes liés à l’approvisionnement alimentaire mondial et à éliminer la faim dans les pays en développement.

La manifestation sera l’occasion d’appeler à la coopération et à la solidarité internationale afin de parer aux menaces que fait peser la pandémie de covid‑19 sur la sécurité alimentaire et les moyens d’existence agricoles, tout en accordant la priorité à la régénération de l’environnement et à la protection des pollinisateurs.

(Image Anja / Pixabay)
Article précédentDes maisons à partir d’1 euro en Sicile
Article suivantLa Californie veut interdire la fracturation hydraulique.