Accueil +Société Kabul Kitchen : 2 migrants ouvrent un restaurant à Paris

Kabul Kitchen : 2 migrants ouvrent un restaurant à Paris

1

Shayan Mohammadi, 21 ans, et Ali Mohmmad Hussaini, âgé de 35 ans, sont deux réfugiés afghans. Dans le 2e arrondissement de Paris, ils viennent d’ouvrir les portes de leur restaurant, après un long parcours chaotique.

Arrivé à Paris en mars 2017 après avoir passé deux ans en Suède sans réussir à obtenir de visa, Shayan a rapidement obtenu l’asile en France. Papiers en poche, il a pu travailler neuf mois dans un magasin de prêt-à-porter, avant de se lancer dans le projet du Kabul Kitchen avec Fatima.

Après un parcours chaotique, balancé entre la Norvège, l’Afghanistan, Calais et la Belgique, Ali, 35 ans, a trouvé de l’aide à Paris grâce à Fatima et a pu se joindre au projet en tant que cuisinie

« C’était mon rêve d’ouvrir mon restaurant et de travailler dans le monde des affaires. Je voulais être actif dans la société française et être utile », témoigne Shayan Mohammadi . Leur recette pour être utile : faire découvrir la cuisine afghane.

« C’est un accomplissement d’ouvrir mon restaurant en France : je vais faire découvrir la culture de mon pays à ceux qui m’ont accueillis et surtout montrer une belle image des réfugiés« , raconte Shayan. Pour ce musicien, la cuisine, qu’il ne faisait pas quand il vivait encore en Afghanistan ou au Pakistan, car « réservée aux femmes« , est « un lien fort » avec son pays.

La spécialité de la maison c’est le riz au safran avec du poulet. Les deux hommes voulaient aussi créer un lieu de rencontre pour les réfugiés. Les restes du restaurant sont distribués aux personnes de la rue.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here