Accueil +Insolite La nouvelle doyenne de l’humanité est française

La nouvelle doyenne de l’humanité est française

118 ans, c’est l’âge de soeur André, une française née au début du siècle dernier. Après le décès il y a quelques jours de la japonaise Kane Tanaka (119 ans) qui était la personne la plus âgée du monde, la religieuse la remplace comme doyenne de l’humanité.

Le 11 février 1904, Lucile Randon ou Soeur André voit le jour à Alès dans le sud de la France. C’est dans cette région qu’elle vivra durant son enfance. Dans les années 20, elle partira pour Versailles en tant que gouvernante chez différentes familles. Mais c’est en 1944 qu’elle entrera réellement en religion et prendra le nom de soeur André. S’ensuivra des années de missions dans des orphelinats et hôpitaux, notamment durant la guerre d’Algérie.

En 1979, à l’âge de 75 ans, elle entre dans l’EPHAD des Marches en Savoie. EN 2009 et à 105 ans, elle est transférée à sa demande dans l’EPHAD Sainte-Catherine Labouré de Toulon. Soeur André a fêté il y a deux mois son cent dix-huitième anniversaire. Elle  avait attrapé le COVID l’année dernière et s’en était rétabli quelques semaines plus tard. Cette véritable force de la nature ne semble pas prête de s’éteindre. Souvent questionnée pour sa longévité incroyable, la centenaire affirme ne rien faire de particulier. Si ce n’est un verre de vin quotidien, avec de temps en temps, en accompagnement, un mélange porto-chocolat qu’elle affectionne tant.

Son attaché de presse a indiqué qu’elle ne comptait pas s’arrêter au titre de doyenne de l’humanité. Elle veut désormais battre le record de longévité détenu par une autre française, Jeanne Calment, morte en 1999 à l’âge de 122 ans.

Article précédentLa SNCF va tester un véhicule mi-voiture mi-train pour desservir les territoires ruraux
Article suivantUn livre miniature des soeurs Bronté vendu plus d’un million d’euros