Home + L'ÉDITO + + L’édito positif de Catherine Bensaid: “Le rire d’Alice”

L’édito positif de Catherine Bensaid: “Le rire d’Alice”

Catherine BENSAID  est psychiatre et psychanalyste.Elle est également écrivain . Son dernier livre est un échange avec Pauline Bebe « L’autre, cet infini. Dialogue autour de l’amour et de l’amitié.» Editions Robert Laffont.

photo ferrante Gordes gros plan

 

Dans une approche du monde autre que celle de la peur et de la désespérance, il me semble important d’évoquer la mémoire d’Alice Hertz-sommer qui nous a quitté il y a peu, à l’âge de 110 ans; sa grande joie de vivre, « à toutes épreuves », n’est pas étrangère à son exceptionnelle longévité.

« Le rire, c’est magnifique. Cela rend tout le monde heureux. Mon optimisme m’a soutenue dans les périodes les plus noires de ma vie; il m’aide encore aujourd’hui. » Pianiste de renommée internationale, elle a 39 ans quand elle est déportée avec toute sa famille à Terezin. Elle doit sa survie, ainsi que celle de son fils, à son talent de musicienne : elle donne une centaine de concerts dans les camps et même, en cachette, des leçons de piano.… À Golda Meir qui lui demande des années plus tard lorsqu’elle est partie vivre en Israël si elle n’éprouve pas de ressentiment, elle répond : « Je n ‘ai pas survécu pour me plaindre, pour être malheureuse et rendre les autres malheureux; nous allons faire de la belle musique. »

Elle ne parlait jamais de ce qu’elle avait vécu : « je ne veux pas faire porter aux autres le poids de mon histoire. » Capable à plus de 80 ans de partir vivre à Londres, elle aura une existence de plus en plus simple et concentrée sur l’essentiel. Chaque jour, elle joue plusieurs heures de piano, alliant une discipline personnelle à une profonde générosité : tout en se perfectionnant, elle transmet à ses élèves son don de la musique, et accompagne d’autres musiciens dans des petits concerts.

Gardons en tête ses mots, si merveilleusement incarnés dans une vie exemplaire : « J’aime les gens », « la vie est belle ».« Jamais je n’abandonnerai l’espoir. » Pour Alice, le bien et le mal existent, c’est un fait. Mais elle dit bien sa liberté de choisir son attitude à l’égard de la vie. « Personne ne peut nous priver de ce pouvoir. »

Alice nous invite à voir là où est le beau. « Plutôt que de nous concentrer sur nos problèmes, pourquoi ne pas profiter de ce que la vie nous offre? Chaque jour est un cadeau. » Merci Alice.

Lire aussi

Bon plan :POP SUMMER , la rentrée en musique au bord de la Seine !

La POP Summer est la soirée acidulée de la rentrée à ne manquer ! La …