Accueil +Écologie Les émissions de CO2 bientôt recyclées en carburant pour avion ?

Les émissions de CO2 bientôt recyclées en carburant pour avion ?

Avion CO2

Une découverte récente pourrait contribuer à réduire l’empreinte carbone du transport aérien. Une équipe de chercheurs de l’Université d’Oxford a réussi à transformer le dioxyde de carbone (CO2) en carburéacteur, même si pour le moment cette expérience a été réalisée à très petite échelle.

Alors que les inquiétudes concernant le changement climatique ne cessent de croître de jour en jour, les scientifiques cherchent depuis plusieurs années à convertir le CO2 en hydrocarbures synthétiques à des fins de transport. À l’heure actuelle, cette ingénierie inversée n’a été expérimentée qu’en laboratoire, mais pourrait changer la donne si elle est introduite à plus grande échelle et rendre les voyages aériens neutres en carbone.

L’équipe de chercheurs a découvert un moyen d’utiliser des catalyseurs de fer à faible coût pour convertir le CO2 dans l’atmosphère (ou directement à partir des émissions des usines) en carburéacteur synthétique.

Dans ce procédé, le dioxyde de carbone extrait de l’air est réémis par les carburants pour avions lorsqu’ils sont brûlés en vol. En conséquence, l’effet global de ce processus est un carburant neutre en carbone.

Il y a désormais des défis à surmonter avant que cela puisse devenir une méthode viable de production de carburant pour l’aviation. L’un des obstacles concerne la capture du carbone.

Ce nouveau processus représente une avancée sociale significative qui met en évidence le recyclage du CO2 et la conservation des ressources comme un aspect important et pivot de la gestion des gaz à effet de serre et du développement durable.

3 Commentaires

  1. Oui, mais quelle est la consommation en énergie pour ce processus ?
    Et d’où viendrait elle ?
    Charbon, gaz, nucléaire ?
    Toujours le même problème, et le fait qu’il ne soit pas abordé me fait peur.

  2. Bonjour

    INCROYABLE DECOUVERTE maintenant il faut que les secteurs qui vivent richement du pétrole et de ses dérivés accepte ce concurrent … !!!