Accueil +Insolite Les vestiges d’une ancienne civilisation découverts en Amazonie

Les vestiges d’une ancienne civilisation découverts en Amazonie

Après des années d’études et de repérages, des archéologues ont découvert les traces d’une civilisation disparue en Amazonie il y a 1500 ans. La plus grande forêt du monde, qui a longtemps été qualifiée d’inhabitable et hostile, aurait abrité différentes populations pré-colombiennes. 

C’est la célèbre revue Nature qui a publié l’information dans une étude il y a quelques jours. 26 sites éparpillés sur environ 4500 km² ont été découverts dans l’actuelle Bolivie. Les vestiges appartiennent à la civilisation Casarabe. Elle aurait peuplé la forêt pendant près d’un millénaire, entre l’an 500 et 1400 après J.-C.

Des colonies très bien gérées

Ce sont plus précisément deux colonies qui attirent l’attention : Cotoca et Landivar. Toujours d’après l’étude de Nature, ces deux colonies ont été des lieux importants de la région à l’époque. Tant sur le plan économique que culturel.

Ces sites étaient en partie déjà connus. Mais c’est surtout leur taille et les anciennes architectures qui épatent les chercheurs et archéologues. Des traces de remparts ou encore de systèmes hydrauliques ont été découverts. On peut se demander comment celles-ci ont pu passer inaperçues. Et bien, il s’agit tout simplement de la densité végétale qui est très forte dans la forêt amazonienne et qui a cachée en partie ces vestiges. De plus, avec les milliers d’années qui se sont écoulées, la terre est venue recouvrir sous plusieurs couches ces traces.

Télédétection par laser

Pour retrouver ces vestiges du passé, la technologie LIDAR a été utilisée. Il s’agit là d’une caméra placée en hauteur, sur un avion ou un hélicoptère. Dès lors, il scanne les lieux à l’image d’un radar pour créer une cartographie détaillée. La technologie utilisée est très sophistiquée. Celle-ci permet de collecter 10 points au mètre carré. Le LIDAR est capable de scanner 427 000 points à la seconde. Une aide fortement appréciée par les archéologues puisqu’il a permis de mettre le doigt sur une civilisation disparue depuis des milliers d’années.

 

Article précédentTicTacTrip, le comparateur de voyage écologique
Article suivantLe trophée de l’Eurovision vendu 900 000 $ pour la bonne cause