Accueil +Écologie Ecologie : 2 bretons lancent des lunettes en coquillage

Ecologie : 2 bretons lancent des lunettes en coquillage

crédit : pixabay
crédit : pixabay

Tout droit sorti de la tête de 2 entrepreneurs bretons, le projet est né d’une démarche écoresponsable. La marque Frendly Frenchy créé ses lunettes de soleil grâce au recyclage de produits marins comme les coquillages.

Baignés depuis toujours dans l’univers marin Normand et Breton, Sandrine Guyot et Laurent Pezé ont eu l’idée de créer leur marque de lunettes en 2016. À l’origine, c’est chacun son secteur : elle, vient du recyclage et lui, de la gastronomie.

Finalement, une fois leurs passions réunies, le projet Friendly Frenchy peut naitre. Le but, réutiliser et recycler des produits de la mer pour en faire des accessoires du quotidien. « On voulait créer un produit indispensable pour le bord de mer et on voulait faire ça différemment, » explique Sandrine Guyot. Et quoi de mieux que des lunettes de soleil comme indispensable en bord de mer ?

Alors les voilà qui commencent à fabriquer leurs accessoires avec des coquillages. Ces coquillages, ils les récupèrent avant qu’ils ne soient jetés aux ordures et leur donnent une seconde vie. À force de récupérer les déchets de l’agro-alimentaire, le duo voit plus large. Ils recyclent aussi les coquilles d’huîtres, de moules, de Saint-Jacques et de homards. Avec les 150 000 tonnes de coquilles jetées chaque année en France, il y a de quoi faire !

Une production locale

Une fois collectées, toutes les coquilles sont réduites en poudre. Comme l’explique Laurent Pezé, elles sont « destinées à être enfouies ou incinérées, on ne peut pas les remettre en mer. » C’est là qu’intervient le partenaire de Friendly Fenchy.

En effet, le laboratoire basé en Normandie se charge de concocter une matière « 100% biosourcée » d’origine biologique. « Une fois réduites en poudre, on les valorise dans nos plaques. Et c’est dans ces plaques qu’on vient découper nos formes pour créer nos lunettes aussi bien les branches que les faces », détaille le cofondateur de Friendly Frenchy.

crédit : friendlyfrenchy.fr
crédit : friendlyfrenchy.fr

 

Avec ce processus de fabrication français, le duo a sorti sa toute première collection en 2018 sur son site et chez les opticiens. On y trouve une multitude de paires créées à partir de produits récoltés sur plusieurs côtes de l’hexagone. Des lunettes vendue entre 80 et 27O euros 

Récemment, la marque continue d’innover avec la fabrication de lunettes avec des pépins de raisin. La prochaine nouveauté en date serait un prototype à base de coquilles de coques.