Accueil +Culture Peps’Interview : 30 ans après sa disparition, la légendaire radio MAXXIMUM est...

Peps’Interview : 30 ans après sa disparition, la légendaire radio MAXXIMUM est de retour

Maxximum

En 1989, RTL lançait une nouvelle radio, MAXXIMUM, qui a marqué toute une génération. Le format était totalement novateur pour l’époque sur un réseau national : house, pop, techno.

Autre élément de réussite, les animateurs et les journalistes qui avaient un ton différent. Une radio résolument en avance sur son temps dont la longévité fut brève : l’étoile filante MAXXIMUM s’éteint en 1992.

Preuve de ce succès, 30 ans après les fans sont toujours aussi fidèles et la radio est de retour grâce à la volonté d’Antoine Baduel, président de FG radio, premier réseau national dédié aux musiques électroniques.

 

Antoine Baduel

 

Bonjour Antoine Baduel, ce samedi 23 mai vous relancez MAXXIMUM en DAB+ à Paris et en digital. Comme le disait l’un des jingles de la radio, vous avez réussi à réveiller les morts ?…

Antoine Baduel : « Moi je dirais qu’on est reactivated ! »

C’est une première mondiale de relancer une radio 30 ans après sa disparition, quelle était votre motivation ?

A.B. : « MAXXIMUM est une radio qui a changé ma vie quand elle est arrivée en 89, elle a amené une liberté, une programmation, une respiration sur la bande FM qui était unique. L’idée de la faire revivre est à la fois un pari personnel mais aussi un pari fou parce qu’il est plus facile de lancer une nouvelle radio avec une nouvelle marque et partir de zéro. En même temps l’expérience de FG m’a appris que redonner vie à une nouvelle marque ça peut être quelque chose d’assez extraordinaire. MAXXIMUM c’est un état d’esprit et des valeurs. »

MAXXIMUM, c’était un ton différent et des animateurs qui avaient une touche de folie totalement communicative. Garder cet esprit fait partie de votre cahier des charges ?

A.B. : « A propos de notre cahier des charges, déjà on va être humbles. Oui il y aura des animateurs, le casting sera progressif. C’était un pari fou de lancer un format de radio qui casse complètement les codes. L’idée avec MAXXIMUM c’était d’être dans une logique de création mais aussi de tenir compte de 2 attentes très fortes. D’un côté des gens extraordinaires grâce à qui l’esprit de MAXXIMUM a pu survivre, ce sont les maxximaniaques, des gens disponibles, mobilisés, passionnés. De l’autre côté, la scène techno. En aucun cas MAXXIMUM ne pouvait être une radio qui allait négliger une quelconque chapelle. Ce format, il est très perfectible et on demande beaucoup d’indulgence, car on lance cette radio en pleine crise sanitaire. »

“House, pop, black, rap, techno”, c’était le leitmotiv de MAXXIMUM en 1989, vous conserverez ces courants musicaux ?

A.B. : « Il y aura quelques titres rap remixés en tech house, de la house underground, mélodique et des classiques des nineties mais pas de house music car c’est le territoire de FG. Des titres historiques seront remixés en tech house. »

“Il est -2, le + info…”, l’information sera-t-elle toujours présente sur MAXXIMUM ? 

A.B. : « L’info sera présente, un journaliste présentera le News Maxx qui ponctuera le flux et ça ne sera que de l’info musique. »

Quelles différences y aura-t-il entre MAXXIMUM version 1989 et 2020 ?

A.B. : « Le MAXXIMUM d’aujourd’hui n’est pas nostalgique, c’est le MAXXIMUM des années 2020, on reprend l’histoire mais aujourd’hui. Je dirais une chose : tout est pareil mais tout est différent. MAXXIMUM c’est à la fois une création, une réinterprétation et aussi une recontextualisation.

Il y a 30 ans, MAXXIMUM s’est créée 15 jours avant la chute du mur de Berlin et aujourd’hui elle se crée 15 jours après la pire crise sanitaire qu’ait connu l’histoire.

Il y a 30 ans les clubs étaient un facteur d’expression et de liberté. Aujourd’hui on va rentrer dans un monde ou le clubbing pour des raisons sanitaires va devenir quelque chose de difficile.

Parallèlement on lance une web-radio qui va s’appeler MAXXIMUM Classics qui est faite par des passionnés qui vont justement proposer le MAXXIMUM des années 90 avec l’habillage et le son de l’époque. »

Pouvez-vous nous détailler la grille de MAXXIMUM ?

A.B. : « La grille lors du lancement, le 23 mai, ce sera un début. Il y aura des surprises. Pour le logo et l’habillage on a essayé de faire des petits clins d’oeil par rapport à l’identité de l’époque.

Après ça n’est pas la vocation de MAXXIMUM de jouer du mainstream donc il y aura de la tech house, très Ibiza en journée, des grands classiques de la house et de la dance qui ont émaillé MAXXIMUM et une couleur techno, un peu berlinoise en soirée. Et une place pour les artistes français .

  • La matinale, Maxximum AM commencera à 8h et jusqu’à 11h parce que les clubbers sont des couche-tard.
  • A 18h on aura une grande émission avec toutes les scènes clubs qui va s’appeler Climaxx
  • A partir de 21h avec Panoramaxx, on donnera carte blanche aux DJs et aux collectifs underground. Et le samedi soir on ouvrira la grille aux femmes DJs. »

MAXXIMUM c’était des soirées incroyables retransmises en direct avec des artistes live, vous comptez reprendre cette tradition en l’adaptant à la scène clubbing actuelle ?

A.B. : « Ce que l’on souhaite faire pour le spectacle vivant, c’est aider les clubs et aider une scène qui aujourd’hui est en très grand danger. Ce qu’il faut, c’est aider les clubs à survivre. Et évidemment quand les clubs rouvriront, l’idée c’est que MAXXIMUM soit de la partie. »

Aujourd’hui la plupart des radios proposent à leurs auditeurs d’interagir avec l’antenne, ce sera le cas sur MAXXIMUM ?

A.B. : « Non, sur un format disruptif comme MAXXIMUM, je ne crois pas trop aux interactions ou aux jeux. Un des slogans anciens que l’on va garder c’est « ça parle moins, ça bouge plus ». Sur une radio comme celle-ci, l’importance de la musique est primordiale. »

MAXXIMUM sera diffusée sur la radio numérique terrestre à Paris (DAB+) et en digital au sein de l’offre numérique FG. Pourra-t-on aussi l’écouter sur les box des fournisseurs internet ?

A.B. : « Petit à petit, bien sur. Au fur et à mesure. Et on espère que MAXXIMUM deviendra un produit important et significatif de l’offre DAB. »

Quelle sera la spécificité de MAXXIMUM par rapport à FG ?

A.B. : « Il fallait totalement se démarquer du format de FG et être totalement innovant. Sur FG pendant 30 ans je me suis évertué à ce que cette radio soit belle, MAXXIMUM sera rebelle. »

Vous avez également lancé l’opération FG for DJs avec le soutien de Jack Lang et de Jean-Michel Jarre pour venir en aide aux DJs précarisés par la crise sanitaire. 

A.B. : « L’idée c’est de soutenir une scène. On ne peut pas s’être battu pendant 30 ans pour avoir fait de la scène française une excellence sans réagir. Si Jean-Michel Jarre et Jack Lang n’avaient pas creusé ce sillon, on n’aurait jamais eu ça. Donc il faut sauver les artistes et aider les lieux à rouvrir. Si chacun donne un petit peu, ça peut permettre de sauver une scène qui représente 40% de l’export de la musique française. »

Si vous souhaitez soutenir FG for DJs, cliquez sur ce lien.

Maxximum

4 Commentaires

  1. When some one searches for his necessary thing, therefore he/she wishes to
    be available that in detail, therefore that thing is maintained over here.

  2. Bonjour,
    Pour moi c’est raté.
    Ce n’est pas Maxximum qui est revenue mais FG House Clubbing.
    Pour le moment les titres sont mous totalement opposés à l’esprit joyeux de Maxximum.
    Là c’est de la musique d’ambiance sympa où t’as juste envie d’être entre potes et discuter, rigoler mais pas pour faire la grosse éclate.
    Quoi qu’en dise Antoine, on n’entend qu’un seul style de musique à part les oldies.
    Tous les titres se ressemblent.
    J’espère que cela va évoluer mais pour l’instant appeler cette radio Maxximum ressemble plus à un coup marketing qu’à une vraie renaissance.
    D’ailleurs auriez vous fait une interview si elle s’était appelé FG House Clubbing?
    Sans doute pas comme pour le lancement de FG CHIC.
    on verra dans les mois qui viennent et plus particulièrement à la rentrée
    Ce premier week end a été très très décevant quand on a connu l’original.
    The real Maxximum is not reactived yet.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici