Accueil +Culture Peps’Interview : 30 ans après sa disparition, la légendaire radio MAXXIMUM est...

Peps’Interview : 30 ans après sa disparition, la légendaire radio MAXXIMUM est de retour

Maxximum

En 1989, RTL lançait une nouvelle radio, MAXXIMUM, qui a marqué toute une génération. Le format était totalement novateur pour l’époque sur un réseau national : house, pop, techno.

Autre élément de réussite, les animateurs et les journalistes qui avaient un ton différent. Une radio résolument en avance sur son temps dont la longévité fut brève : l’étoile filante MAXXIMUM s’éteint en 1992.

Preuve de ce succès, 30 ans après les fans sont toujours aussi fidèles et la radio est de retour grâce à la volonté d’Antoine Baduel, président de FG radio, premier réseau national dédié aux musiques électroniques.

 

Antoine Baduel

 

Bonjour Antoine Baduel, ce samedi 23 mai vous relancez MAXXIMUM en DAB+ à Paris et en digital. Comme le disait l’un des jingles de la radio, vous avez réussi à réveiller les morts ?…

Antoine Baduel : « Moi je dirais qu’on est reactivated ! »

C’est une première mondiale de relancer une radio 30 ans après sa disparition, quelle était votre motivation ?

A.B. : « MAXXIMUM est une radio qui a changé ma vie quand elle est arrivée en 89, elle a amené une liberté, une programmation, une respiration sur la bande FM qui était unique. L’idée de la faire revivre est à la fois un pari personnel mais aussi un pari fou parce qu’il est plus facile de lancer une nouvelle radio avec une nouvelle marque et partir de zéro. En même temps l’expérience de FG m’a appris que redonner vie à une nouvelle marque ça peut être quelque chose d’assez extraordinaire. MAXXIMUM c’est un état d’esprit et des valeurs. »

MAXXIMUM, c’était un ton différent et des animateurs qui avaient une touche de folie totalement communicative. Garder cet esprit fait partie de votre cahier des charges ?

A.B. : « A propos de notre cahier des charges, déjà on va être humbles. Oui il y aura des animateurs, le casting sera progressif. C’était un pari fou de lancer un format de radio qui casse complètement les codes. L’idée avec MAX