Accueil +Insolite « Obvious » : ils veulent crée une Marianne avec 50 000 portraits de...

« Obvious » : ils veulent crée une Marianne avec 50 000 portraits de françaises

crédit photo : obvious-art.com
crédit photo : obvious-art.com

Ce trio français a fait de l’innovation son maître-mot en se servant de l’intelligence artificielle pour réaliser ses oeuvres. Leur dernière ambition, recréer une Marianne avec les visages de 50 000 françaises.

 

C’est en souhaitant obtenir une Marianne plus représentative de la femme française, que les 3 artistes, chercheurs et amis se sont lancés dans ce nouveau projet. Comme a leur habitude, ils vont faire appel à l’intelligence artificielle pour mixer toutes les photos de visages qu’ils auront reçues. Le résultat ils l’espèrent, un symbole de la République capable de montrer toute la diversité de la société.

Parmi les 50 000 profils féminins qu’ils souhaitent récolter, le trio du collectif « Obvious » n’a aucun critère de différenciation. Néanmoins, chaque femme doit avoir la nationalité Française et au moins 18 ans. Ensuite, il suffit d’envoyer au collectif une photo « type buste » et l’intelligence artificielle (IA) devrait se charger du reste.

En pratique, c’est l’IA qui va réaliser le travail de mixage de tous les visages. « De nouvelles technologies permettent d’analyser un grand nombre d’images et d’apprendre à une intelligence artificielle à créer un nouvel exemple à partir de ces images ». C’est ce qu’on peut-on lire sur le site dédié au projet d’une Marianne moderne.

D’ailleurs, les 3 artistes voient en grand : « nous souhaitons proposer l’œuvre comme candidate pour être imprimée sur les prochaines éditions de timbres postes », peut-on lire sur le site du projet. Sans oublier un « exemplaire physique » qu’ils comptent faire parvenir au Président de la République en personne.

3 passionnés

Avec « Obvious », ce n’est pas la première fois que Pierre Fautrel, Hugo Caselles-Dupré et Gauthier Vernier font parler d’eux. Ils faut dire que les trois amis sont souvent considérés comme des visionnaires dans leur milieu.

Si ils sont amateurs d’art, ils ne sont pas non plus en manque de passion pour l’intelligence artificielle. Mieux encore, elle est leur véritable outil de création. En effet, ils aiment miser sur « le potentiel créatif de l’IA » et leurs première oeuvres d’arts sont d’ailleurs nées d’algorithmes conçus par leurs soins. Des oeuvres qui pour certaines ont même gagné le droit d’être accrochées au mur des plus grands musées du monde. Chacune a sa particularité puisque le trio les signe de la formule de l’algorithme utilisé pour les concevoir.

Mieux encore, la célèbre maison d’enchères américaine Christie’s a contacté le trio français en 2018. De quoi permettre au collectif de réaliser l’une de ses meilleures ventes : 432.500$ pour leur Portrait d’Edmond de Belamy. Depuis, les artistes n’arrêtent pas de gagner en visibilité dans le monde et continuent d’amener l’IA au coeur des discussions.

Article précédentL’Allemagne bannît le plastique à usage unique
Article suivant14 juillet : un militaire demande sa compagne en mariage sur les Champs-Elysées