Home + Peps Reporters + PepsReporter :Coup de coeur livre/Isabelle /Paris

PepsReporter :Coup de coeur livre/Isabelle /Paris

couv-romica-IG2

“Rien ne résiste à Romica”

Parler du « problème rom » sans pathos, ni clichés, ça change. Pas d’angélisme dans ce « docu fiction ». Comme Valérie, la narratrice, journaliste parisienne, on croise chaque jour des Romica, jeunes femmes rom roumaines qui font la manche avec leur bébé. « L’enfant, il dort ou il est malade  ? » Valérie s’approche, revient jour après jour, une curiosité réciproque, des sourires, des coups de gueule… Enfant, Romica voulait être médecin. A quinze ans, elle était mariée, à vingt, elle mendiait devant la poste. « Tout avait fermé en Roumanie, à la chute du communisme. Les fermes collectives, les usines, les coopératives ». La jeune femme a trois enfants, attend le quatrième et dort dans une cabane, au bidonville. Son énergie, son sourire, sa misère donnent envie à Valérie de se battre avec elle : « La médecine, c’est ton rêve d’enfant, Romica. Tu as de la chance d’en avoir un, il va te porter peut-être même plus loin que médecin ». Dans ce drôle de road movie qui met en scène une rencontre improbable, on suit les deux femmes dans leur bourlingue aux quatre coins de l’île de France, dans leurs démarches administratives à la don Quichotte et dans leurs virées au presbytère de Longpont, chez le prêtre qui héberge des familles à la rue. Les deux amies vont se disputer, se réconcilier, nous faire rire. « Un jour, tu m’inviteras à prendre le thé chez toi, tu verras » lui lance Valérie les jours où Romica se désole. Ce livre est avant tout le portrait d’une jeune femme boudeuse et courageuse, intelligente et colérique que rien ne peut arrêter sur le chemin de son indépendance. A quand le film pour ce Thelma et Louise avec happy end ? Rien ne résiste à Romica, Valérie Rodrigue, Plein Jour Edition, 17 euros
Pepsreporter :Isabelle Paris 

Lire aussi

Château

Vienne : 6.500 internautes se mobilisent pour sauver un château

Laissé à l’abandon le château de la Mothe-Chandeniers dépérissait depuis de nombreuses années. Pour sauver …

Laisser un commentaire