Accueil +Écologie Référendum pour les animaux : pour en finir avec la maltraitance animale

Référendum pour les animaux : pour en finir avec la maltraitance animale

660.000 citoyens ont déjà signé la pétition appelant à un référendum sur les animaux. Elle est également soutenue par plus de 100 organisations de protection des animaux ainsi que des personnalités françaises influentes.

référendum pour les animaux

La pétition appelle à un référendum sur six mesures liées au bien-être animal en France : 

  • Mettre fin à l’élevage intensif
  • Interdire l’élevage en cage
  • Interdire la chasse à courre et les chasses traditionnelles
  • Interdire les spectacles avec des animaux sauvages
  • Mettre fin aux tests sur les animaux
  • Interdire l’élevage d’animaux à fourrure

Les organisateurs espèrent soumettre leurs propositions de lois au référendum en utilisant la procédure de Référendum d’Initiative Partagée (RIP). Le RIP permet aux projets de loi d’être décidés par référendum s’ils sont soutenus par au moins un cinquième des parlementaires et 10% des personnes inscrites sur la liste électorale française.

Dans la pratique, cela signifie que la pétition aurait besoin du soutien de 185 parlementaires et de 4,7 millions de signatures avant que les mesures suggérées puissent faire l’objet d’un vote national et éventuellement devenir loi.

Après le lancement de la pétition, un sondage réalisé pour le site Caniprof par l’IFOP a révélé un large soutien du public aux mesures proposées. 87% des personnes interrogées sont favorables à l’accès quotidien des animaux d’élevage à l’air frais et 75% en faveur d’une interdiction des expérimentations animales.

Le journaliste Hugo Clément, qui a lancé la pétition en ligne, a déclaré : “Le combat se concentre désormais sur le soutien de 185 parlementaires. A partir de maintenant nous serons plus agressifs, nous irons les trouver un par un pour leur demander s’ils veulent soutenir notre projet.”

Le milliardaire Xavier Niel, l’un des trois hommes d’affaires français influents qui soutient la campagne avec Jacques-Antoine Granjon et Marc Simoncini, espère qu’ils réussiront à convaincre les politiciens afin qu’ils puissent commencer à “transformer le soutien des citoyens en une solution formelle”. 

3 Commentaires

  1. Que l’élevage soit fait dans des conditions à minima correcte pour les animaux, ok. Mais pourquoi mêler à cela l’interdiction de la chasse, ou les tests, ou les spectacles… cette pétition, pue (excusez le terme) le spéciste à plein nez ! Et non, un animal ne vaut pas un humain. Un animal reste un animal dont un des rôle est de servir de nourriture….

    Un peu de bon sens paysan ne nuirait pas au débat !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici