Home + +Société + Solidarité: des commerçants parisiens ouvrent la porte aux sans-abris

Solidarité: des commerçants parisiens ouvrent la porte aux sans-abris

le carillon

A Paris, plus de 200 commerçants membres du réseau Le Carillon se mobilisent pour aider les sans-abris : Recharger son téléphone, réchauffer un plat, boire un café: des gestes habituels mais compliqués quand on vit dans la rue . Un petit autocollant avec trois cloches s’est répandu depuis quelques mois sur les vitrines de cafés, restaurants, pharmacies, poissonneries parisiennes. Il y est écrit “Le carillon chacun pour tous”. Dans les commerces où il est apposé, les personnes en difficulté savent qu’elles sont les bienvenues.

Le Carillon a vu le jour en novembre 2015 dans le XIe arrondissement. L’idée était de “recréer un réseau de fraternité et de bienveillance très localement”, explique Guillaume Holsteyn, coordinateur de l’association. Les commerçants choisissent les services qu’ils souhaitent offrir et le créneau horaire qui leur convient et le Carillon les accompagne. Sur les vitrines, des pictogrammes indiquent les services offerts (verre d’eau, accès internet, trousse à pharmacie, etc.). Des bons (pour une boisson chaude, un repas…) sont aussi distribués par les bénévoles ou les associations partenaires, ainsi qu’un livret regroupant les commerces participants.

Aujourd’hui présent dans 10 arrondissements du centre et de l’est parisien, Le Carillon compte investir la rive gauche à partir de janvier et doubler son nombre de salariés (une vingtaine actuellement). A partir de mars, le système sera aussi installé à Lille, Nantes, Lyon et Marseille.

Une belle initiative .Tous les détails sur le site de l’association .

Lire aussi

Vidéo: Le footballeur Patrice Evra s’engage pour aider les SDF

  Au lendemain de la sévère défaite encaissée par son équipe contre Rennes (1-3), le …

One comment

  1. Bravo,à tous ceux qui aident à leur façon ces gens démunis de la rue.Pour ceux qui ont eu la chance dans leur vie d’avoir une maison,un salaire,une couverture sociale,ils ne peuvent pas s’imaginer un seul instant se trouvant errant,sans rien,et ne trouvant refuge que dans la rue si celle ci en plus veut bien les recevoir.Bon courage à tous ces gens là.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :