Home + +Société + SOS Villages d’Enfants : Les enfants globalement optimistes !

SOS Villages d’Enfants : Les enfants globalement optimistes !

59356_Katerina-Ilievska-300x199

La parole des enfants est toujours précieuse. L’entendre, permet de mieux les comprendre… et de mieux répondre à leurs attentes et leurs besoins. SOS Villages d’Enfants, qui œuvre à leur protection depuis 60 ans, leur a donné l’occasion d’exprimer leurs rêves… et leurs peurs dans le cadre d’une enquête nationale.avec ABC+

Quels sont les vrais rêves et les vraies peurs de nos enfants ?

En tout, 400 enfants  et 150 enfants placés dans les villages SOS âgés de 6 à 17 ans ont été interrogés.

Premier enseignement : Les enfants en général et les enfants SOS sont heureux et optimistes pour l’avenir. (8,8/10 pour les enfants et 8,6 pour les enfants des villages SOS)

L’ensemble des enfants se sentent entourés et optimistes alors que les parents sont plutôt pessimistes, inquiets et méfiants.

La peur principale des enfants c’est l’insécurité (56%) alors que celle des enfants SOS c’est la séparation avec leur famille (41%).

Les rêves des enfants sont principalement liés à la famille. Ils rêvent d’avoir une famille très heureuse, dans laquelle ils se sentent bien. Ils s’attachent également à passer du temps avec leur entourage et souhaitent qu’il soit en bonne santé.

L’école ne répond plus aux aspirations des enfants.78% des enfants de l’étude ayant redoublé (8% des « enfants panel » interrogés dans l’étude) n’aiment pas l’école. Décalage encore plus marqué pour les enfants en villages SOS dont 40% ont redoublé et 28% craignent l’échec scolaire.

La voix des enfants est portée par  le projet associatif :”écouter les enfants c’est une manière de les protéger et leur donner le droit de rêver”, explique Gilles Paillard le Directeur Général. SOS Villages d’Enfants milite pour les droits de l’enfance avec des programmes sanitaires et scolaires dans 700 villages dans 134 pays du monde.

Lire aussi

On a tous en nous quelque chose de Johnny ? par Sylvère-Henry Cissé.

Je voulais comprendre. L’origine de ce malaise depuis que la nouvelle m’avait cueilli dans une …

Laisser un commentaire