Accueil +Société Un jeune horticulteur fleurit les tombes avec ses fleurs invendues.

Un jeune horticulteur fleurit les tombes avec ses fleurs invendues.

Romain Banliat vend habituellement ses plantes et ses fleurs sur le marché de Châteauneuf ou dans son magasin, les Jardins de Beausoleil. Maisces points de vente ont été fermés à cause de la pandémie du coronavirus. Alors au lieu de jeter toute sa production, le pépiniériste a eu une idée : ce dimanche, il a fleuri les tombes du cimetière de Plerguer, sa commune.

“Sachant que les familles, dont certains sont mes clients, ne pourront pas se recueillir en ce moment, je me suis permis de fleurir les tombes”, a expliqué le pépiniériste. “Je pense que dans des moments comme ceux-là, il faut être vraiment solidaire”.

Son initiative est partagée par plus de 99.000 personnes, son message a aussi été apprécié par 119.000 internautes. “Je ne m’attendais pas à autant de réactions”, a déclaré Romain Baliat. “Ça fait du bien en ce moment. J’ai dû mettre mes douze salariés au chômage partiel et le carnet de commandes est vide”.

Pour plus de détail ou le contacter ,ici la page Facebook de l’entreprise .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici