Accueil +Santé Une solution de « radar détecteur de chute  » pour les personnes âgées

Une solution de « radar détecteur de chute  » pour les personnes âgées

personnes agées

Les problèmes de chute des personnes âgées sont un enjeu sociétal majeur et une préoccupation quotidienne pour des millions de familles et d’aidants. Le ministère des Solidarités et de la Santé ainsi que la ministre déléguée à l’Autonomie ont d’ailleurs lancé il y a quelques jours un plan national antichute des personnes âgées.

Afin de répondre à cette problématique, la start-up Cocoon Care propose une solution permettant d’identifier et d’interpréter les signaux faibles, précurseurs d’une perte d’autonomie tels que la détérioration de la marche ou du sommeil ainsi qu’un changement dans les rituels d’hygiène ou d’activité.

Cette nouvelle génération de capteurs fonctionne sans caméra et ne nécessite pas de porter un boitier, ni d’appuyer sur un bouton. Logée dans un boîtier discret installé sur un mur ou au plafond, les capteurs Cocoon Care analysent les parcours du quotidien et alertent automatiquement en cas d’urgence.

En Alsace, le groupe associatif Familles Solidaires, spécialiste du montage de projets d’habitats inclusifs, construit actuellement une colocation pour 8 personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Pour permettre aux locataires d’évoluer en tout sécurité, Familles Solidaires a fait appel à Cocoon care afin de mettre en place sa solution antichute. 

Cet habitat se veut inclusif, prenant la forme d’une colocation ou d’appartements regroupés autour d’espaces communs. Sur la colocation de Zillisheim, un service à la personne indépendant, constitué d’une équipe autonome et autogérée a été mis en place. Il est sécurisé par les capteurs Cocoon Care qui représentent une solution de prévention et de détection des chutes, tout en respectant l’intimité des locataires dans leurs chambres.

Article précédentJournée Internationale des Maladies Rares : un podcast spécial sur les défis, les enjeux et les espoirs
Article suivantGuerre en Ukraine : comment venir en aide à la population ?